Rencontre avec… Charlotte Bousquet.

Comment tu t’habilles avait fondu sur ses Précieuses… pas ridicules ! C’est avec joie que nous rencontrons aujourd’hui Charlotte Bousquet.

 

charlotte-bousquet

film-fleur-du-desert-waris-dirie

 

Q – Bonjour Charlotte. Tout d’abord, comme il est de tradition sur ce blog, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Charlotte Bousquet. je suis l’auteure d’une vingtaine d’ouvrages pour les adultes et les adolescents, principalement, et d’au moins autant de nouvelles. J’aime explorer tous les genres : fantasy, histoire, thriller, polar, documentaire, bande-dessinée…

Q – As-tu une œuvre de fiction en tête qui a ouvert ton esprit aux Droits de l’Homme ? Ou y en a-t-il une qui t’a particulièrement marquée ?

Le journal d’Anne Frank,  lu quand j’avais douze ou treize ans.  Mais ce n’est pas une fiction.

Le film Fleur du désert, biopic de Waris Dirié. Ce n’est pas non plus une fiction.

Q – Nous avons pu parler sur le blog « Comment tu t’habilles », de ton ouvrage « Précieuses… pas ridicules ! ». Comment s’est construit ce projet ?

Quand Paola Grieco, directrice éditoriale de Gulf Stream, a créé la géniale collection de documentaire “Et toc!”, elle m’a invitée à participer en me proposant des sujets aussi divers que : les femmes, la fantasy et la philosophie. j’ai choisi le premier thème. Paola m’a envoyé les premiers ouvrages sortis, afin que je me fasse une idée de la forme que l’abécédaire pouvait prendre. J’ai commencé une liste de mots, de noms, puis j’ai plongé le nez, les mains, les bras, la tête dans les recherches et, deux ans après la sortie de l’ouvrage, je n’en suis toujours pas sortie. Parce que les noms mènent à d’autres noms, les pistes explorées ouvrent d’autres pistes, etc.

Q – J’ai pu constater une présentation très positive du féminisme dans ce petit dictionnaire intelligent. Tu y présentes des exemples de grandes figures de femmes, des interrogations philosophiques, et je n’ai constaté aucune remarques sur le corps et le physique mis à part l’article sur les blondes (ce qui je dois bien l’avouer a été une très agréable surprise) Était-ce un point de vue voulu ?

Le féminisme est essentiel, surtout en ces temps de régression, de culture du viol, de remise en cause des acquis des femmes – l’IVG en Espagne, par exemple. Sans les féministes, sans les deux Simone, sans Clara Zetkin, sans Olympe de Gouges, sans Gisèle Halimi et toutes ces femmes qui ont fait avancer les choses, nous en serions encore à réclamer le droit de vote…

Quant à parler ou non du corps, je ne suis pas tout à fait d’accord. Certes, je n’évoque pas directement la dictature de la mode imposée par la société ni les problèmes qu’elle engendre, mais j’ai écrit des articles sur la contraception, l’avortement, l’excision et l’orgasme. Si ce n’est pas lié au corps… 🙂 [merci, c’est exactement la réponse que je voulais, ndr]

Q – Tu rencontres de temps en temps des scolaires et des jeunes lecteurs et lectrices : as-tu déjà entendu des remarques, de leur part, sur ces questions de genres et d’égalité qui sous-tendent une bonne partie de ton travail ?

Je sais qu’il y a eu des débats à propos de Rouge tagada au sein de certaines classes et clubs de lecture.Des élèves m’ont effectivement posé des questions à propos dePrécieuses, se sont interrogés sur ces principes de sexualisation  des jouets aux stylos (ah, le stabilo boss rose pour filles…) en passant par les métiers “féminins” (à ce sujet, je recommande vivement le  Guide des métiers pour les petites filles qui ne veulent pas finir princesses, de Catherine Dufour), mais, sans croire aux Bisounours, je pense qu’ils sont bien plus ouverts qu’on ne le dit…

Q – Quels sont tes futurs projets aujourd’hui ?

Une bande-dessinée avec Stéphanie Rubini, un roman historique pour ados se déroulant pendant la guerre de 14, d’autres romans (romance, dystopie)… un oeil qui se tourne tout doucement vers le théâtre, aussi.

 

Merci beaucoup à Charlotte pour ses réponses (et n’hésitez pas à aller découvrir ses romans et nouvelles)

Vous pouvez la retrouver sur son blog.

Advertisements
This entry was posted in Rencontre avec.... Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s